Data analyst / data miner

Qu'est-ce qu'un data analyst et que fait-il ? Voyons-le ensemble, les amis.

Le métier

Encore de l’anglais pour désigner un métier, oui. Data = données ; Analyst = je vous laisse deviner. Un data analyst est chargé d’extraire les données des bases de données et de les analyser ensuite, afin que l’entreprise puisse tirer des résultats et proposer des améliorations économiques, entre autres formes d’amélioration. 

Ecoles à la une

Le +​

Interpréter les résultats est très satisfaisant pour le data miner (c’est une autre façon d’appeler ce professionnel) puisqu’il s’agit là d’étudier les comportements et d’essayer de comprendre les motivations des utilisateurs. Le potentiel des éléments à analyser, ce lien indirect mais bel et bien présent avec les utilisateurs, ou encore la variété de ces données et la multitude d’interprétations possibles sont aussi tous très intéressants pour le data analyst. 

Échangez avec un professionnel

Qualités requises​

Rigueur, logique, méthode, esprit d’analyse, maîtrise parfaite des différents langages informatiques et une concentration résistante vous aideront à exceller dans l’exercice de votre métier. 

Discutez avec un étudiant

Formations​

Pour devenir data analyst, il faut s'engager vers un Bac+4 ou un Bac+5 de formation générique en ingénierie informatique, en statistiques liées à l'informatique ou encore un master en marketing Il existe de nombreux cursus dédiés à l'analyse des data : 

  • Masters Big Data et Business Analytics ;
  • Master en Marketing ;
  • Ingénierie et Applications des Masses de Données (IAMD) ;
  • Masters spécialisés en management de l'innovation et du développement d'activité ou des Systèmes décisionnels : architecture, exploration de données et optimisation.

On y va, les copains. Direction : le Master. Vous avez le choix, là. 

Prenez RDV avec un coach

Concours​

Aucun concours à l’horizon, les amis. 

Écoles​

Il existe plusieurs écoles d'ingénieurs hyper bien cotées un peu partout en France, et ça c'est cool !

Salaire

Un data miner touche entre 30 000€ et 60 000€ par an selon l’entreprise dans laquelle il travaille et son expérience. 

Conseil

Tomber amoureux des statistiques, c’est la première étape pour une pratique ultime de ce métier. Gardez la foi, ne vous découragez pas. Et si jamais il vous arrive de vous décourager un jour, pensez à moi. Le courage est essentiel pour atteindre votre objectif, les amis. Soyez constants. N’ayez pas peur d’avoir peur, car la peur est un sentiment naturel ; contentez-vous de convertir cette peur en motivation. Croyez-moi, ça fonctionnera. Love. 

Data Analyst ou Data Miner, un métier au coeur des data

Avec les différents supports connectés et les applications disponibles, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans notre environnement. Lorsque l’on consulte des sites ou que l’on utilise des applications, nos données sont collectées, puis analysées afin de nous proposer ensuite un service encore plus performant. Les entreprises doivent donc faire face à un nombre croissant de données à interpréter et le Data Analyst est la personne qui s’en charge.

Louis, Pauline et Kim sont Data Analyst à Lyon, Grenoble et Nantes, dans de grandes entreprises financières, commerciales et industrielles… Ils nous font part de leurs études et des compétences nécessaires pour exercer leur métier.

En quoi consiste le métier de Data Analyst ?

Louis : Un Data Analyst – ou Data Miner – est souvent rattaché à la direction des systèmes d’informations (DSI). C’est la personne qui extrait les données des bases de données et qui les analyse ensuite.

Pauline : C’est un poste très technique. Il faut analyser et interpréter correctement les données des utilisateurs pour que l’entreprise puisse en tirer des résultats et proposer ensuite des améliorations business, par exemple.

Kim : Du Data Analyst dépend en fait les futures actions à mener ! Selon nos interprétations, on va savoir qu’il faut corriger telle ou telle fonctionnalité, revoir tel ou tel parcours d’achat ou même revoir la productivité de l’entreprise à tel ou tel niveau.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Louis : L’interprétation des résultats ! J’aime analyser le comportement des gens en ligne ! Par exemple, combien de temps a mis une personne pour réaliser un achat en ligne, par quelle page elle est passée, combien de clics… On arrive à retracer facilement les actions des utilisateurs et du coup à comprendre ce qui peut être bloquant pour eux et comment améliorer un site Internet par exemple. C’est une version 2.0 de ” dis-moi ce que tu fais, je te dirai qui tu es…”.

Pauline : Pour moi, c’est le potentiel des éléments à analyser. Nous devons constamment élaborer des critères de segmentation pour étudier au mieux les chiffres que l’on reçoit. Il y a une telle multitude de critères pour analyser des données ! A nous de trouver celui qui sera le plus pertinent en fonction de ce que l’on veut montrer.

Kim : J’aime être indirectement en lien avec les utilisateurs, qu’on agisse pour eux. Grâce à un outil de CRM (Consumer Relation Management), on arrive alors à bien les comprendre et à écouter leur besoin. La relation client est donc vraiment facilitée, pour le plus grand bien des utilisateurs et des entreprises.

Qu’est-ce que vous aimez le moins ?

Louis : C’est un métier très strict et rigoureux. Nous devons impérativement respecter les règles de confidentialité et de non divulgation car nous traitons des informations sensibles toute la journée.

Pauline : La complexité des tâches à effectuer. Par exemple, quand on doit coder un programme de traitement de bases de données, il faut absolument éviter les bugs ou les possibles erreurs, sinon tous nos calculs sont faussés.

Kim : Savoir que l’on peut connaître – ou tout du moins ” typer ” – une personne à travers son comportement en ligne est assez effrayant, mais heureusement, nous n’avons accès qu’aux informations que les utilisateurs veulent bien nous donner.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Louis : Avoir de la rigueur, de la logique, beaucoup de méthode pour une organisation sans faille et aussi un esprit d’analyse développé !

Pauline : Il faut aussi parfaitement maîtriser les différents langages informatiques et les outils de statistiques, sinon c’est incompréhensible.

Kim : Savoir se concentrer dans toutes circonstances, dans différents contextes, est aussi essentiel dans ce travail.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Louis : Pour devenir expert en techniques d’analyse des données, il faut vraiment aimer les statistiques. Il ne faut surtout pas avoir peur des tableaux, des graphiques ou des bilans…

Pauline : Ne pas se décourager face aux outils d’analyses. Ils peuvent parfois faire peur, mais une fois qu’on les maîtrise, c’est assez facile de s’y retrouver et de traiter les données.

Kim : C’est nécessaire de commencer par un poste de Data Analyst, même si l’on souhaite devenir Data Scientist. Cela donne du crédit, de l’expérience et des compétences spécifiques dans le domaine.

Quel autre métier auriez-vous pu choisir ?

Louis : Un Data Analyst évolue logiquement vers le poste de Data Scientist. C’est aussi de l’analyse de données, mais à plus grande échelle, c’est-à-dire qu’il faut gérer et croiser plusieurs sources.

Pauline : En restant dans le domaine des data, on peut se diriger vers un poste d’ingénieur des données (Data Engineer) ou encore de consultant Data.

Kim : On peut également bifurquer vers de la formation pour transmettre ses compétences et former les futures équipes.

Ce métier vous plait ? Partagez 🙌

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram
  • Call Bobby
  • On dit merci qui ? Merci Bobby !

  • whatsapp-icon-1.png

À chacun son Bobby Discutez, échangez, questionnez...

Qu’ils soient professionnels passionnés par leurs métiers, étudiants ravis de répondre à vos questions ou coachs & conseillers en orientation / reconversion, chaque Bobby a une envie : transmettre pour vous aider à trouver votre voie.

Pour quels métiers êtes-vous fait(e)s ?

Découvrez le 1er test d’orientation / reconversion en vidéo interactive intitulé : “Le grand saut”. 

100% gratuit, 100% utile. 

Ces métiers pourraient vous plaire...

Les (bons) conseils de bobby

Rechercher par centres d'intérêt

your form was successfully submitted

Message envoyé 🚀

Votre message a été envoyé avec succès. Vous devriez recevoir une réponse d’ici peu

Le concept FicheMetier.fr vous plait ?

Parlez-en autour de vous en cliquant sur l’un des réseau ci-dessous :

Important: Si c’est la première fois que vous contactez un ambassadeur, pensez à valider le mail de confirmation qui vous a été envoyé.