Les Réformes du Lycée et du Baccalauréat (nouveautés 2021)

La réforme du Lycée a donné naissance à la réforme du Bac ; toutes nos félicitations !

La réforme du Lycée a donné naissance à la réforme du Bac ; toutes nos félicitations ! Plus sérieusement, la réforme du lycée, mise en place en 2019 avec les élèves de Première, vise à accompagner plus efficacement et personnellement ces derniers dans leur parcours scolaire pour la construction de leur projet professionnel et leur réussite après l’obtention de leur Bac. 

Mais concrètement, qu’est-ce qui change ? 

Principal changement *insérer GIF puriste qui hurle de douleur* : la suppression des séries L, ES et S. Pardon ? Oui, vous l’avez bien compris, les séries générales classiques disparaissent, contrairement aux séries technologiques, qui sont maintenues. 

L’idée est de rendre l’itinéraire scolaire des lycéens plus progressif, moins brutal, plus constructif, pour leur permettre de concevoir et mettre en œuvre leur projet d’avenir. 

Comment ? En consacrant à chacun, durant trois ans, un temps dédié à son accompagnement et à l’aide de ses choix de parcours ; et en incluant trois enseignements de spécialité dès la classe de première, puis deux enseignements approfondis (qui incluent le sacrifice d’un des trois choisis l’année précédente) en classe de terminale. 

Les séries n’existant plus, il faut désormais parler de parcours (comme pour le nouveau BUT qui remplace le DUT traditionnel), qui seront choisis par les lycéens en fonction de leurs goûts et ambitions. En d’autres termes, il est offert à chacun(e) l’opportunité de sélectionner ses matières. Le programme se veut plus intéressant et plus ambitieux. Attention cependant, car le choix des spécialités ne se fera pas au hasard ou seulement en fonction des goûts actuels de l’élève ; en effet, un accompagnement en amont de ce dernier se fera et permettra de déterminer si les choix de parcours entrent bien en cohérence avec son projet professionnel. 

De plus, si les filières sont remplacées par les parcours, il ne faut pas omettre les grands changements qui l’accompagnent. 

La réforme du baccalauréat : un tournant 

La réforme du baccalauréat annonce de grands changements pour l’année 2021. En effet, fini (ou presque) le traditionnel bac tel qu’on l’a connu. Voici les changements notables qu’il faut à tout prix assimiler : 

L’introduction du contrôle continu

Le contrôle continu, qui constituera 40% de la note finale (dont 10% que composeront les bulletins scolaires pour valoriser la régularité du travail de l’élève), est sans doute le plus gros changement de cette réforme. Il repose sur des épreuves communes (dépendantes de l’organisation des lycées), qui s’étendent sur les années de première et de terminale. Elles ont lieu aux 2ème et 3ème trimestres de l’année de première et au 3ème trimestre de l’année de terminale. Afin de s’assurer de l’égalité entre les candidats et établissements scolaires et d’une harmonisation, est mise en place une “banque nationale numérique de sujets”, ce qui implique que les copies (anonymes) seront corrigées par d’autres professeurs que ceux du candidat. 

Les épreuves finales du Bac

Les épreuves finales comptent pour 60% de la note finale. Chaque lycéen se devra de préparer, en première, une épreuve anticipée orale et écrite. En terminale, il devra en préparer quatre. A l’écrit, le candidat préparera deux épreuves sur les enseignements de spécialité choisis en début d’année de terminale. Pour tous les candidats, dans un souci de respecter la tradition française et la volonté d’aiguiser l’esprit critique des citoyens de demain, une épreuve de philosophie sera aussi au menu. 

A l’oral, une épreuve de 20 minutes, préparée en amont, tout au long du cycle terminal. Elle repose sur la présentation d’un projet pensé dès la classe de première par le candidat et se déroule en deux parties : la présentation du projet, couplée avec un ou les deux enseignements de spécialité choisis par le candidat et un échange à partir de cet oral qui permettra aux deux membres du jury (qui sont des professeurs) de déterminer si les connaissances acquises durant la scolarité ont été apprises et assimilées. L’objectif est de savoir s’exprimer et débattre dans une langue correcte, puisqu’il est essentiel pour les études et ce qui vient après, de travailler son aisance à l’oral, s’agissant d’un facteur d’intégration clé. 

L’évaluation des langues et l’ouverture européenne et internationale

Les langues étrangères sont mises en avant dans cette réforme. Le gouvernement s’est peut-être enfin rendu compte du retard que notre système scolaire avait sur ses voisins belges ou sur nos amis finlandais et néerlandais, par exemple. 

Chaque élève étudiera deux langues vivantes, cela ne bouge pas. Les écrits et oraux sont appréciés d’après les standards européens dans le cadre des épreuves communes. De plus, les certifications ont vocation à se développer en France, pour offrir aux jeunes les ayant obtenues la chance de les mettre en avant et de travailler à l’international. Puisque l’objectif est aussi de leur permettre de bouger, la mobilité sera aussi développée, et favorisée, notamment pour les élèves issus de sections internationales, européennes, etc.

Ce qui ne change pas malgré la réforme du Bac

Rassurez-vous, tout se bouscule, mais les changements ne concernent pas tous les compartiments et ce qui constitue le charme de notre cher baccalauréat. Si le système de notation a changé, le tremplin qu’est le Bac s’obtient toujours à condition d’obtenir une moyenne supérieure ou égale à 10/20. Les notes éliminatoires ou les notes de plancher n’existent pas et le système de compensation et de mentions est bel et bien maintenu. Vous avez le droit à l’erreur, tant que vous compensez avec d’autres bons résultats. Vous avez, plutôt deux fois qu’une, le droit à l’erreur, puisque l’oral de rattrapage est conservé, en tant que seconde chance. 

Nous craignons parfois le changement, car le changement, c’est aussi le contact avec l’inconnu. Nombreux ont été ceux à s’ennuyer durant leur scolarité, parce qu’ils ne trouvaient pas d’intérêt dans ce qu’ils apprenaient. Désormais, il est possible de s’aiguiller vers des parcours préférentiels, qui plaisent aux élèves et leur permettront de fournir les efforts nécessaires à la réussite dans le domaine qu’ils auront choisi. Ce nouveau Lycée et ce nouveau Bac se montrent plus à l’écoute de leurs aspirations, et c’est déjà un grand pas en avant vers leur succès et leur bonheur. 

Pour plus d’informations sur les modalités et les particularités liées à la crise sanitaire, c’est ici que ça se passe. 

Ça vous a plu ? Partagez 🙌

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram

Pour quels métiers êtes-vous fait(e)s ?

Découvrez le 1er test d’orientation / reconversion en vidéo interactive intitulé : « Le grand saut ». 

100% gratuit, 100% utile. 

Les (bons) conseils de bobby

  • Call Bobby
  • On dit merci qui ? Merci Bobby !

À chacun son Bobby Discutez, échangez, questionnez...

Qu’ils soient professionnels passionnés par leurs métiers, étudiants ravis de répondre à vos questions ou coachs & conseillers en orientation / reconversion, chaque Bobby a une envie : transmettre pour vous aider à trouver votre voie.

Rechercher par centres d'intérêt

your form was successfully submitted

Message envoyé 🚀

Votre message a été envoyé avec succès. Vous devriez recevoir une réponse d’ici peu

Le concept FicheMetier.fr vous plait ?

Parlez-en autour de vous en cliquant sur l’un des réseau ci-dessous :

Important: Si c’est la première fois que vous contactez un ambassadeur, pensez à valider le mail de confirmation qui vous a été envoyé.